PRECEDENT
  1 / 2 /
SUIVANT
 

zone vérité

 
 
 

Zone vérité, 2002 Métal, plexiglas et détecteurs de mensonges Diam.: 200 cm, H: 190 cm

 

Du mobilier urbain associé à un détecteur de mensonges qui détecte la véracité des échanges dans l’espace public.

Développé à l'échelle d'une ville, Fribourg, en Suisse, le projet vérité propose de nouvelles relations dans l'espace urbain basées sur la transparence. Plusieurs zones de vérité (mobilier urbain équipé d’un détecteur de mensonges*) sont installées dans la ville (plateformes suspendues légèrement incurvées faisant office de toiture-abris et des micro-antennes permettant de vérifier la véracité des échanges).

– Des aides (structures légères) sont apposées aux fontaines des villes permettant ainsi l’acheminement d’une dose (infime) de penthotal (voir localisation sur la carte).

– Un film – du type documentaire – montrant la ville filmée avec une caméra thermographique à infrarouge qui ne peut être vu (à l'intérieur des bâtiments). Ce film peut être projeté sur un écran géant dans l'espace urbain.

– Une banque affiche toutes les opérations en cours, autour de l'horloge (projection sur le bâtiment).

– Une carte de la ville est établie, montrant tout ce qui n'est pas visible sur la surface, en d'autres termes, tous les emplacements des abris antiatomiques.

*Le Truster, un logiciel informatique, est le premier détecteur de mensonge "individuels" qui analyse la voix de l'orateur en temps réel. La fiabilité du Truster est basée sur trois niveaux (l'émotion, la cognition et de la physiologie) afin de définir si ce qui est dit est la vérité.

Emotion : élément incontrôlable qui donne le niveau d'excitation et d'émotion que nous attachons à nos paroles.

Cognition : la cohérence de nos énoncés.

Physiologie : l'indication du stress et des conditions physiologiques de la personne.